«

»

Nov 26

Imprimer ceci Article

XV de France, année zéro

Le XV de France a conclu son année 2017 par un match nul aux accents prononcés de défaite, face à des Nippons loin d’être mauvais, et qui auraient même pu l’emporter sans une transformation ratée de leur buteur. L’inauguration « rugbystique » de la U-Arena aura donc été ratée, à l’image de ce millésime 2017 au goût de très mauvaise piquette pour le rugby français. Dans ce drôle d’endroit pour une rencontre sportive, avec ses éclairages aveuglants et sa sono de salle de spectacle – ce qu’il est fondamentalement, au demeurant, le XV de France a touché le fond. Ou tout du moins le fond actuel, car on est en droit de se demander s’il ne va tomber encore plus bas.

Trois succès en onze matchs. voilà le calamiteux bilan de Guy Novès en 2017, avec à la clé le triste record de six rencontres d’affilée sans victoire, série en cours, sachant qu’on voit mal en l’état actuel des choses le XV de France gagner la prochaine face à l’Irlande et la suivante en Ecosse à l’occasion d’un Tournoi des six nations dont le seul trophée accessible pour notre équipe nationale paraît être la Cuillère de bois.

Au bilan, on est très tenté de coller un zéro pointé au sélectionneur, son staff et leurs joueurs. Et même à l’ensemble des acteurs de notre rugby. L’arrivée de Bernard Laporte à la tête de la fédération n’a rien changé au morne paysage de l’ovalie française. Et s’il est indéniable que Guy Novès s’est vu donner davantage de marges de manœuvre et de temps, cette ressource si rare dans le rugby hexagonal d’aujourd’hui, force est de constater que cela n’a pas suffi et ne suffira pas. Indubitablement, le mal est profond.

Cette quasi-défaite face à une nation classée au onzième rang mondial produira-t-elle l’électrochoc attendu ? Cette « année zéro » sur le plan des résultats coïncidera-t-elle avec une prise de conscience salutaire, première étape d’une reconstruction que tous les amoureux de ce sport attendent désespérément ? Malheureusement, le rugby français est tellement innervé par les intérêts particuliers et les égoïsmes de tout poil qu’on voit mal comment le déclin ne se poursuivrait pas. Mettre en avant la responsabilité du sélectionneur actuel, qui est réelle, ne suffira pas. C’est tout le système – pour ne pas dire la philosophie – actuel qui doit être repensé, depuis la formation jusqu’au Top14 en passant par l’arbitrage.

L’optimisme fugace qui a accompagné le succès de la candidature tricolore à l’organisation de la Coupe du monde 2023 a disparu pour laisser place à ce triste constat : le rugby français, dont le championnat est financièrement si puissant, est sportivement devenue un nain.

Et ce n’est pas la méthode Coué employée par Guy Novès qui y changera quoi que ce soit.

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/xv-de-france-annee-zero/

Facebook comments:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>