«

»

Mai 10

Imprimer ceci Article

Tout ça pour ça…

C’était l’objectif de l’automne dernier puis du Tournoi hivernal, le cap fixé par Guy Novès à ses hommes, celui qu’ils devaient coûte que coûte tenir, dans la défaite comme dans la victoire : conserver leur place parmi les huit meilleures nations du classement de World rugby et éviter l’épouvantable troisième chapeau, celui qui garantissait au XV de France la terrible poule de la mort à la prochaine Coupe du monde, ce groupe composé de trois « gros calibres » pour deux fauteuils qualificatifs. Cet objectif, les Tricolores l’ont rempli, avec plus ou moins de bonheur.

Patatras !

Le tirage au sort des groupes est intervenu aujourd’hui au Japon, sur les lieux mêmes de la huitième édition de la compétition mondiale. Et au vu du résultat, on peut raisonnablement penser que les joueurs français ont dû trouver la pilule amère et se dire que c’était bien la peine de se décarcasser pour obtenir une honorable sixième place. Car dans un peu plus de deux ans, les Tricolores affronteront l’Angleterre, l’Argentine, la meilleure équipe américaine et la deuxième d’Océanie. Ne cherchez plus la poule de la mort.

Tout cela, il est vrai, est un peu de la faute des Argentins, tombés malgré eux à une médiocre neuvième place et qui ont donc rejoint le troisième chapeau du tirage au sort. Mais ne nous leurrons pas. Au Japon, les Pumas seront sans aucun doute dans les mêmes dispositions que celles qui leur permirent de décrocher la quatrième place de l’édition 2015. Et que dire des Anglais d’Eddie Jones, dont l’objectif avoué est de remporter un second trophée seize ans après leur triomphe de Sydney.

La tâche de Guy Novès n’est pas impossible, mais elle s’annonce bigrement ardue. Bien plus, en tout cas, que celle des Irlandais et Ecossais, ensemble dans la poule A, ou des Gallois placés avec l’Australie dans la poule D, même s’il leur faudra affronter la meilleure équipe d’Océanie, eux qui ont connu deux déconvenues en Coupe du monde face à ce genre d’adversaires (Samoa en 1991, Fidji en 2007). Quant aux Néo-Zélandais, ils devront « seulement » affronter l’Afrique du Sud dans la poule B avant de croquer Italiens, meilleurs africains et barragistes des qualifications qui se poursuivent actuellement.

Pauvres Tricolores ! S’ils parviennent à sortir de leur poule, ils auront sans doute à affronter le Pays de Galles dans le meilleur des cas, mais surtout l’Australie s’ils finissent deuxièmes. Malheureusement il semble tout à fait prématuré de faire des conjectures de cette sorte. Pour le moment, on se contente d’envisager une triste première : une aventure mondiale qui se terminerait dès les phases qualificatives.

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/tout-ca-pour-ca/

Facebook comments:


2 Commentaires

  1. FB2

    on a déjà frôlé cet « exploit » en 2011, et avec une poule moins relevée sur le papier alors… Quant aux anglais, on a vu ce qu’ils peuvent donner sous la pression il y a 2 ans alors même s’ils seront loin et du coup protégés, ils n’empêche que s’ils ne sont pas champions, ce sera un échec et on ne peut pas trop compter sur la modestie et le tact de Jones pour soulager leurs épaules. et ne jamais oublier les excès d’arrogance et de suffisance dont ils sont coutumiers (leur entame de tournoi contre nous aurait pu, face à une vraie équipe internationale, leur couter le match) .
    les jeux sont loin d’être fait, c’est dans 2 ans quand même.

    par contre je trouve que vous enterrez bien vite les chances japonaises à domicile.

    1. Antoine

      Je crains que le Japon, même chez lui, reste encore trop tendre. L’exploit Sud-africain ne doit pas être sous-estimé et le fait de disputer le super-rugby peut jouer en sa faveur, peut-être. Mais je ne les vois pas briser le plafond de verre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>