«

»

Déc 12

Imprimer ceci Article

Rugby addictif

Les lecteurs du quotidien l’Equipe auront eu ce mercredi 12 décembre l’occasion de lire un article édifiant de Frédéric Bernès dans lequel Brian O’Driscoll, ancien international irlandais, l’un des tout meilleurs trois-quarts centre de sa génération, apporte son témoignage sur l’un des aspects les moins reluisants du rugby professionnel, à savoir sa surmédicalisation.

Ainsi apprend-on que dans les dernières saisons de sa carrière, O’Driscoll absorbait avec régularité des antalgiques et anti-inflammatoires non pas pour soigner telle ou telle blessure mais comme médicaments de confort destinés à lui permettre de se sentir le mieux possible pour encaisser le rythme des entraînements et les chocs des matchs.

Rien d’illégal dans cette pratique largement partagée par ses coéquipiers et adversaires. On voit bien néanmoins ce que celle-ci peut avoir de moralement douteuse et, plus grave, de physiologiquement dangereuse. Sans que celui-ci ne l’avoue formellement, l’impression est forte que l’ancien champion a conservé une forme d’accoutumance pas très éloignée de l’addiction.

Plusieurs autres témoignages mentionnés dans l’article confirment non seulement le caractère habituelle de la pratique médicamenteuse, mais également ses risques. Si les exemples cités par le journal concernent des joueurs du Royaume-Uni, il est douteux que les accros aux « painkillers » soient demeurés de l’autre côté du Channel et que le recours aux pilules ait été épargné aux pratiquants d’un Top14 aux cadences infernales.

Cette question est, avec celle de la violence des chocs, l’un des dangers qui le plus sûrement érode l’attractivité d’un sport que les parents – parfois même d’anciens joueurs de haut niveau – ne souhaitent plus forcément voir pratiqué par leurs enfants.

Alors que les valeurs qui ont fait sa renommée compensent de plus en plus difficilement  les critiques dont il est l’objet aujourd’hui, force est de constater que le rugby professionnel est devenu addictif, mais plus forcément pour les bonnes raisons.

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/rugby-addictif/

Facebook comments:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>