«

»

Mar 26

Imprimer ceci Article

Procrastination

Ce dimanche était célébrée la journée mondiale de la procrastination. Bien que tenté de publier un billet sur le sujet dès hier, Renvoi aux 22 a préféré le remettre au lendemain. Car c’est précisément l’objet de la procrastination, cette tendance à repousser à plus tard l’exécution d’une action.

Il y aurait beaucoup à dire sur cette tendance très largement répandue dans le rugby français. Ainsi, hier, l’ASM Clermont-Auvergne s’est particulièrement distinguée en décidant de remettre à une date ultérieure sa rencontre face au RC Toulon, laissant son hôte varois disputer seul la partie pour l’emporter 49-0.

Au-delà de l’illustration auvergnate en forme de clin d’œil, on est frappé par la tendance lourde du rugby hexagonal à repousser aux Calendes grecques les mesures nécessaires à la résolution de ses problèmes. Qu’il s’agisse de la médiocrité du XV de France, de la santé vacillante des joueurs ou de l’organisation du haut-niveau amateur – pour ne citer que ces exemples, les dirigeants de tout poil partagent la même propension à l’inaction, en pensant certainement que les choses s’arrangeront d’elles-mêmes.

Soyons lucides, la procrastination n’est pas l’apanage du seul ballon ovale ni même du sport tricolore. L’homme politique Henri Queuille (un radical, c’est tout dire) ne déclara-t-il pas « Il n’est pas de problème si complexe qu’une absence de solution ne finisse par résoudre » ? Plus qu’un mal sportif, la procrastination serait donc un mal français.

Le francophone et francophile Oscar Wilde écrivit dans Le portrait de Dorian Gray : « Je ne remets jamais au lendemain ce que je peux faire le surlendemain. » Bien qu’issu du cerveau fertile d’un écrivain peu suspect d’aimer le rugby, cet aphorisme semble taillé sur mesure pour les dirigeants du ballon ovale.

Sans verser dans le pessimisme, force est de constater qu’il existe trop d’intérêts divergents, trop d’égoïsmes petits et grands, et un courage est une vertu trop peu répandue dans les mentalités pour espérer sinon le grand soir, au moins des évolutions positives à court ou moyen terme pour le rugby français.

Et à la différence de Monsieur Queuille, on ne voit pas bien comment l’absence de solution pourrait conduire à la résolution de ses problèmes.

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/procrastination/

Facebook comments:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>