«

»

Oct 16

Imprimer ceci Article

Les « Cens » et les autres

Le charme des compétitions européennes est à nul autre pareil. L’exotisme des défaites sibériennes le dispute au plaisir des victoires remportées sur les terres de la Perfide Albion, quand bien même l’équipe vaincue occuperait-elle le ventre mou du classement de son championnat domestique.

Allons, ne boudons pas notre plaisir de voir La Rochelle faire la plus belle des entrées dans la « grande » coupe d’Europe, elle qui n’avait goûté jusqu’à présent qu’à sa cousine dont l’utilité touristique est moins douteuse que la sportive. C’est dire. Avec ce succès bonifié chez les Harlequins, l’équipe de Patrice Collazo a parfaitement entamé son parcours en ERCC. La poule rochelaise est particulièrement relevée (Ulster et Wasps y figurent) et le billet pour les phases finales est très loin d’être acquis. Une victoire face aux Irlandais dimanche prochain pourrait donner de l’appétit aux Maritimes, et des mots de tête à Collazo. Car le club n’est peut-être pas taillé pour jouer sur le tableau européen et celui du Top14.

On attendait Clermont, à la peine en championnat, en déplacement chez les Ospreys. Il a répondu présent, en gagnant difficilement mais en gagnant. C’est aussi dans la capacité à arracher la victoire en milieu hostile qu’on juge le champion. Et de ce point de vue, la performance auvergnate a ce goût inimitable que ses supporters avaient un peu oublié depuis la fin de saison dernière. Le meilleur est (sans doute) à venir.

Toulon a fait du Toulon, en étant laissant son adversaire revenir dans la partie après une entame brillante. C’est le souci majeur de Fabien Galthié : éviter de transformer trente minutes dorées en cinquante de plomb. En cela, la coupe d’Europe ressemble bigrement au Top 14 des Varois. Les blessures nombreuses expliquent certaines lacunes, mais pas toutes. Il faudra en tout cas faire beaucoup mieux pour sortir du « Bath » de la poule 5.

Les trois autres clubs français en lice, le Racing 92, Castres et Montpellier, ont déçu à des degrés divers. Seule la victoire est à retenir côté francilien. Castres n’a pas perdu, mais c’est tout comme, avec un match nul concédé devant le Munster. Et Montpellier n’avait au Leinster rien de l’ogre qui marche sur le Top14.

Face à la meute tricolore, une équipe a marqué son territoire de la plus impressionnante des manières : les Saracens qui l’ont emporté sur un score fleuve (53-17) sur la pelouse de Northampton, actuel troisième du classement de la Premiership. Les tenants du trophée sont incontestablement candidats à la passe de trois, et à l’heure actuelle confirment les pronostics les donnant largement favoris de la compétition. Owen Farrell et se camarades se mesureront bientôt aux Clermontois. On jugera certainement mieux l’écart qui existe entre les deux candidats au titre européen. Mais très clairement, après cette première journée, il y a les « Cens » et les autres…

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/les-cens-et-les-autres/

Facebook comments:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>