Le match de trop

Ça devait bien arriver. Les All Blacks ont perdu un match. Le 21ème d’une série qu’on croyait ne jamais devoir s’arrêter. Et leurs vainqueurs ne sont ni les Australiens, ni les Sud-Africains, mais les Anglais. Qui l’eut crû ?

A vrai dire, on le sentait venir. Les Néo-Zélandais ont enchaîné les rencontres dans l’hémisphère nord après un Rugby Championship bien enlevé mais fatiguant. Et quelques jours avant le test face au XV d’Angleterre, les hommes de Steve Hansen ont été victimes d’un virus qui s’est jeté sur les organismes usés comme Richie McCaw dans un ruck. Inutile de dire que les joueurs de Stuart Lancaster n’en demandaient pas tant.

Dès les premières minutes du match, on a vite compris qu’on n’assisterait pas à une performance habituelle de la part de hommes en noir. Dominés en mêlée, subissant en défense, ils ont laissé le ballon à leur adversaire du jour. Bien lunés, Chris Robshaw et ses coéquipiers ont en plus pu compter sur un Owen Farrell en grande forme à l’ouverture et très adroit au pied. Par comparaison, Dan Carter a donné l’impression de ne pas très bien savoir quoi faire sur la pelouse, manquant de précision dans ses choix comme dans ses coups de pied. A la mi-temps, les Anglais menaient 12 points à rien et on voyait mal comment les Néo-Zélandais pourraient revenir.

Alors, certes, au retour des citrons, en accélérant à peine, les Blacks sont passés de 15-0 à 15-14, certes ils ont inscrit autant d’essais (3) que leurs hôtes du jour. Mais ils se sont montrés trop friables en défense et trop approximatifs en attaque pour prendre le dessus sur un XV de la rose qui n’est jamais aussi dangereux que lorsque son opposant a déjà un genou à terre.

Richie McCaw et ses copains ont sans doute joué le match de trop. Alléchée par la promesse de recettes substantielles, la fédération néo-zélandaise a davantage rendu service à son trésorier qu’à ses joueurs. Tant mieux pour l’Angleterre, qui confirme son retour en forme et qui promet d’être un sérieux client lors du prochain tournoi.

Et on souhaite au capitaine des Blacks un bon semestre sabbatique. Cela lui fera visiblement le plus grand bien.

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/le-match-de-trop/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.