«

»

Mar 12

Imprimer ceci Article

La Satisfaction (hommage à Georges Perec)

Après Google le 8 mars dernier, le réseau Canopé (anciennement Centre de documentation pédagogique du Ministère de l’Education nationale) a souhaité rendre hommage à Georges Perec ce mardi 13 mars en proposant de Twitter sans jamais utiliser la lettre « e », comme le fit l’écrivain en 1969 lorsqu’il publia La Disparition, roman de 396 pages dépourvu de cette voyelle pourtant la plus répandue de la langue française. Renvoi aux 22 a souhaité s’associer à cette initiative en vous proposant un compte rendu de la rencontre qui opposa samedi la France à l’Angleterre, qui répond à ce cahier des charges pour le moins contraignant. Son titre : La Satisfaction.

On a battu nos amis anglais ! Non ?!? Si ! Un XV du coq combatif à souhait a vaincu son arrogant rival, à la satisfaction du public français, au vrai plutôt surpris : Divin !

Sûr, on a craint un Trafalgar pour Guirado and co. Mais on a vu Wagram. Coachs ou fans, tous ont applaudi la « grinta » d’un XV pas poltron pour un sou, abattant tout maillot blanc portant un ballon. Dans un stadium ravi, « Basta », Vahaamahina ou Camara n’ont jamais subi, toujours avançant, plaquant à tout va. Grosso a fait son match, lui aussi.

Tout fut-il parfait ? Non. Ballon dans la main, nos coqs ont paru parfois sans imagination, buttant sur un mur, balbutiant combinaisons ou utilisation du chausson. Mais, ouf, pas toujours : Trinh-Duc visa au poil pour Fall qui fut mis au sol à un yard du paradis par Watson. TMO saisi, la sanction tomba : 7 points, plus un fautif mis au placard. Suffisant a priori. Mais on souffrit jusqu’au bout, Albion attaquant tous azimuts, usant son vis-à-vis qui s’arc-bouta sur son but, plaquant sans faiblir.

Puis on fit la ola pour nos coqs, avants cuits, trois-quarts itou, scalps anglais à la main. Match imparfait donc, mais si jouissif. Alors, bis à Cardiff ? Il faudra saisir l’occasion, si occasion il y a. Sans Guirado, forfait.

Au vrai, qui imaginait l’armada au maillot blanc abandonnant son pouvoir aux Français ? Trop d’hubris avant un match a fait mal, dirons-nous, au coach fat mais contrit : coucou Woodward !

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/la-satisfaction-hommage-a-georges-perec/

Facebook comments:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>