«

»

Mar 06

Imprimer ceci Article

Intercalé, la fin d’une belle aventure

Il y a de cela quelques semaines, Renvoi aux 22 vous avait narré les difficultés rencontrées par le magazine Flair-Play, qui s’était vu menacé de poursuites par une société italienne et avait dû en conséquence se résoudre à changer son nom pour devenir Intercalé.

Las, il n’y aura pas d’Intercalé sur les les rayonnages de vos marchands de journaux. La direction du magazine a dû se résoudre à interrompre sa parution. Le numéro 7, qui était prêt à être publié, sera adressé sous forme numérique aux abonnés. Ce chiffre souvent porte-bonheur et à la symbolique « rugby » évidente aura, cette fois, des airs bien lugubres pour tous ceux qui avaient apprécié le ton décalé du magazine.

Il faut rendre hommage aux créateurs de Flair-Play, Sophie Surrullo et Christophe Schaeffer, qui ont personnellement porté le projet et affronté les nombreux écueils qui jalonnent avec une malheureuse récurrence les publications hexagonales. En particulier celui de la distribution. Ce n’est un secret pour personne, la presse française est malade d’un système créé après la guerre pour favoriser l’expression du pluralisme éditorial et qui, devenu obsolète, accentue gravement la fragilité des journaux et magazines.

A l’instar de nombreux autres périodiques, Flair-Play a vu une partie de son chiffre d’affaires « conservé » par le distributeur Presstalis, lui-même en graves difficultés financières. Handicapé par la timidité d’annonceurs peu enclins à investir dans un magazine « papier » – qui plus est dans l’ambiance morose qui règne actuellement au sein du rugby hexagonal – Flair-Play n’a pas survécu à cette décision des plus discutables non seulement financièrement mais aussi moralement.

L’auteur de ces lignes a eu le privilège de participer à cette belle aventure en sept numéros. C’était une chance formidable que de pouvoir écrire dans Flair-Play, et de faire partager sa passion du rugby à travers des articles ou des recensions de livres, de contribuer, même modestement, à faire aimer ce sport merveilleux.

Merci à Sophie et Christophe d’avoir su donner à quelques plumes la chance de donner libre cours à leur fantaisie, d’avoir permis à la parole des acteurs ou des « spectateurs engagés » du rugby de prendre le temps de s’exprimer, d’avoir apporté au paysage médiatique ovale une façon innovante de traiter les sujets. On leur souhaite de rebondir favorablement sur ce terrain ou sur d’autres.

Et merci à Flair-Play, devenu Intercalé, d’avoir ouvert des horizons qui, il faut s’en convaincre, ne disparaîtront pas avec lui.

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/intercale-la-fin-dune-belle-aventure/

Facebook comments:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>