«

»

Avr 11

Imprimer ceci Article

Éloge de la transgression

De William Webb Ellis, on ne connaît pas grand chose, sinon qu’il fréquenta la Public school de Rugby puis, devenu pasteur, qu’il termina sa vie sur la Côte d’Azur, le cimetière de Menton accueillant sa dernière demeure. Mais l’homme s’est effacé devant la légende qui fut forgée à la fin du XIXème siècle, avec la création du mythe fondateur du jeu de Rugby, né d’un geste interdit, celui de se saisir du ballon lors d’une partie de football.

Dans son livre William Webb Ellis, selon ses propres règles, Sylvain Faurax comble les vides de la biographie officielle de l’inventeur putatif du rugby pour lui imaginer un parcours de vie dont le maître mot serait : « transgression ». Transgression des règles du jeu, transgression des codes sociaux d’une société victorienne empesée et inégalitaire. Mais une transgression qui n’est pas tant synonyme de rébellion que de progression et de dépassement de soi. Ce à quoi nous invite l’auteur à travers son personnage, c’est de chercher à nous affranchir de ce qui entrave notre liberté, et d’aller vers les autres, en faisant fi des différences sociales, pour servir un projet collectif.

Si l’écriture de Sylvain Faurax peut sembler parfois un peu cérébrale, elle ne doit pas dissuader le lecteur de se laisser embarquer dans une histoire à laquelle on a envie de croire, qui magnifie les valeurs d’un sport aujourd’hui en manque de repères et en perte de sens.

Dans une seconde partie également très réussie, intitulée « Trajectoires et vibrations », l’auteur – ancien gymnaste et actuellement professeur d’éducation physique – propose plusieurs courtes nouvelles illustrant elles-aussi la démarche de transgression et au dépassement de soi imprimée par ce Webb Ellis rêvé. Et ce n’est certainement pas un hasard si les personnages de Sylvain Faurax – sportifs anonymes ou champions déchus – éprouvent leurs limites et cherchent à s’en affranchir dans des disciplines aussi dures et éprouvantes que la boxe, la gymnastique ou la course de fond. Le rugby n’est pas absent de cette seconde partie. On le retrouvera mêlé avec audace à la danse dans un pas de deux aussi original que poétique.

William Webb Ellis, selon ses propres règles suivi de Trajectoires et vibrations

Salto Editions

18€

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/eloge-de-la-transgression/

Facebook comments:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>