«

»

Mar 19

Imprimer ceci Article

D’après Jean Racing

C’est une trouvaille assez exceptionnelle que Renvoi aux 22 a le plaisir de vous faire partager. En parcourant l’œuvre de Jean Racine, il a fallu se rendre à l’évidence. Le célèbre auteur, monument de l’art dramatique français, avait clairement anticipé, il y a quelque quatre siècles, les derniers événements du rugby hexagonal.

Renvoi aux 22 vous livre plusieurs exemples de cette incroyable prescience. Pour faciliter la compréhension du lecteur, quelques aménagements – marginaux – ont pu être réalisés au sein de vers de l’auteur.

 

« Et pour nous rendre heureux, perdons les Anglais misérables »

Jacques Brunel, dans Britannicus

« J’aimais, je soupirais dans une paix profonde,
Serge était chargé de l’empire du monde.
Maître de mon destin, libre dans mes soupirs,
Je ne rendais qu’à Mohed compte de mes désirs. »

Bernard Laporte, dans Bérénice

 

« Guy qui me fut si cher, et qui m’a pu trahir,
Ah ! je l’ai trop payé pour ne le point haïr ! »

 

Bernard Laporte, dans Andromaque

 

« Bernie, je vous le dis, il faut ou périr ou payer.
Mon cœur, désespéré d’un an d’ingratitude,
Ne peut plus de son sort souffrir l’incertitude. »

 

Guy Novès, dans Andromaque

 

« Ma foi, sur l’avenir du Top 14 bien fou qui se fiera : Tel qui rit vendredi devant le Racing dimanche à Oyonnax pleurera »

Mauricio Reggiardo, entraîneur d’Agen, dans Les plaideurs

 

« Un bonheur trop commun n’a pour moi rien de doux,
Ce n’est pas un bonheur, s’il ne fait des jaloux. »

Mohed Altrad, dans La Thébaïde

 

«  Sais-je combien le ProD2 a compté de journées ?
Et de ce peu de jours, si longtemps attendus,
Ah malheureux ! combien j’en ai déjà perdus ! »

Pierre Berbizier, dans Bérénice

 

« Heureux, qui satisfait de son humble fortune,
Libre du joug superbe où je suis attaché,
Vit dans l’état obscur sans être pénalisé ! »

Rabah Slimani, dans Iphigénie en Aulide

 

« Adieu, Bernard. Régnez : je ne vous verrai plus. »

Pierre Camou au lendemain de sa défaite électorale, dans Bérénice

 

« Mon rival est Jacky ; suis-moi sans différer ;
Dans les mains des agents viens le voir expirer ;
Et, libre d’un contrat à ta gloire funeste,
Viens t’engager, ma foi, le temps fera le reste. »

Mohed Altrad à Johan Goosen, dans Bajazet

 

« Et c’est le bon parti. Compare prix pour prix
Les étrennes d’un juge à celles de Bernie. »
Guy Novès, dans Les plaideurs

 

« Docteur, il n’a rien fait que par votre conseil.
Vous-même avez dicté tout ce triste appareil.
Vous êtes après lui de premier de l’empire.
Sait-il toute l’horreur que ce Guy vous inspire ? »

Un journaliste à Serge Simon, dans Esther

 

« Mais je n’ai plus trouvé qu’un horrible mélange d’os et de chair meurtris,
Et traînés dans la fange, des maillots rouge sang, et des joueurs affreux que
Des kiwis dévorants se disputaient entre eux. »

Compte-rendu du quart-de-finale de Coupe du monde 2015, dans Athalie

 

« Montrons ce Mohed, et loin de le cacher,
Que du bandeau fédéral sa tête soit ornée.
Je veux même avancer l’heure déterminée,
Avant que dans l’Equipe le complot soit formé. »

Bernard Laporte dans Athalie

 

« Quels assauts, quels combats j’ai tantôt soutenus ! »

Guilhem Guirado, dans Mithridate

 

« Un désordre éthylique règne dans mon esprit.
Mon chagrin inquiet me frappe sur mon lit. »

Arthur Iturria, dans Phèdre

 

« Je n’ai trouvé que pleurs mêlés d’emportements.
Sa misère l’aigrit ; et toujours plus farouche,
Cent fois le nom de Paul Goze est sorti de sa bouche. »

A propos de Mourad Boudjellal, dans Andromaque

 

« Au joug depuis longtemps ils se sont façonnés :
Ils adorent la main qui les tiens enchaînés. »

Des rapports entre les premières-ligne et le demi-de-mêlée, dans Britannicus

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/dapres-jean-racing/

Facebook comments:


1 Commentaire

  1. Antonio

    Quel beau travail ! surprenant. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>