Champions Cup : Ireland’s call

On les avait quittées sur une élimination générale des phases finales de la Champions Cup l’an passé, on les retrouve sur le point de qualifier deux et peut-être trois d’entre-elles (et il faut pas écarter un grand chelem) pour les quarts-de-finale de la présente édition. Les provinces irlandaises ont retrouvé du poil de la bête cette saison. Et c’est une excellent nouvelle.

Excellente pour l’intérêt d’une compétition qu’on craignait voir tourner à la confrontation franco-anglaise. Le retour de flamme du Munster, porté par le souvenir de son entraîneur Anthony Foley, tragiquement disparu avant le premier match de poule, le regain de forme du Leinster, la belle santé des Ulstermen et la confirmation des progrès du Connacht rendent très indécise l’issue des phases qualificatives. A cet égard, le journal Midi Olympique y regardera certainement à deux fois avant de titrer « Ballade irlandaise », même assorti d’un point d’interrogation, en évoquant le match de Clermont contre l’Ulster.

Excellente également pour les internationaux français engagés en Champions Cup. Affronter ces Irlandais en pleine forme constitue une excellente préparation pour le prochain Tournoi qui les verront affronter un XV d’Irlande redoutable. Il n’est d’ailleurs pas étonnant de voir les provinces de la verte Erin aussi performantes, quand on sait qu’elles constituent le prolongement de leur équipe nationale. Ce qui, au passage, permet à l’IRFU de décider de leur recrutement…

Excellente, enfin, pour aiguillonner les clubs français, à qui les performances irlandaises rappellent qu’aligner les euros sur un chéquier et proposer un rugby réducteur ne suffit plus à l’emporter au plus haut niveau. A cet égard, si le Racing92 s’entête à penser qu’il a perdu hier en voulant « trop jouer », on lui prédit quelques jolies désillusions dans un proche avenir…

Il reste encore deux journées à disputer avant de dresser un bilan définitif du comportement irlandais dans cette édition de Champions Cup. Néanmoins, il est déjà possible de constater l’embellie du rugby d’Erin qui démontre une fois de plus ses belles aptitudes à rebondir et à répondre à l’appel du succès.

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/champions-cup-irelands-call/

(1 commentaire)

    • FB2 on 12 décembre 2016 at 11 h 44 min
    • Répondre

    Cela confirmerait que leur trou d’air de l’an dernier serait plus du à la difficile (in)digestion de la coupe du monde par les joueurs qu’à un problème plus profond.
    Quand les clubs français, qui ne consomment pas trop d’internationaux bleus, pouvaient alignés des équipes fraiches et plus solides.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.