«

»

Déc 08

Imprimer ceci Article

Armand Vaquerin, le canon sur la tempe

 

Pour les amateurs de rugby, Armand Vaquerin est une légende. Dix fois champion de France avec son club de l’AS Béziers, pilier international à vingt-six reprises, il incarnait la force tranquille derrière laquelle pouvaient s’abriter ses jeunes coéquipiers qui le considéraient comme leur « papa ». Dur au mal, impavide, d’une force herculéenne, il suscitait la crainte sur le terrain et la fascination en dehors.

Malheureusement, Armand Vaquerin doit aussi d’être resté fameux dans l’histoire du rugby français pour sa fin tragique, à seulement 42 ans. Le 10 juillet 1993, au bar des Amis, avenue Gambetta à Béziers, Vaquerin se tua d’une balle de revolver, en jouant à la roulette russe. C’est, du moins, ce que prétend la légende. Car l’incertitude plane toujours sur les causes de son décès.

Le journaliste Alexande Mognol, fils et neveu de joueurs de rugby de l’ASB, qui ont bien connu Vaquerin, a longuement enquêté sur cette histoire, pour tenter d’apporter un éclairage inédit sur le pilier biterrois et les motifs de sa mort. Le fruit de ce travail patient et opiniâtre (un an d’enquête) est à retrouver dans un podcast « Le canon sur la tempe », produit par Nouvelles Ecoutes. En sept épisodes d’une quarantaine de minutes, Alexandre Mognol parvient à esquisser un portrait tout en nuance de l’idole disparue.

Surmontant les réticences des Biterrois – même celles de sa famille – à évoquer « Armand » et sa disparition, le journaliste est parvenu à dénouer les fils d’une réalité complexe. Au fil des épisode, cette figure légendaire de la ville héraultaise, le dieu du stade des Sauclières laisse place peu à peu à l’homme aux fêlures intimes et aux fréquentations dangereuses. Une phrase résume parfaitement cette personnalité ambigüe et fascinante : quand Alexandre Mognol interpelle un des protagonistes de son enquête en déclarant : « Armand, c’est un peu Kennedy ! », celui-ci lui répond : « plutôt Al Capone »…

Si le fond de ce documentaire passionne, sa forme surprend. En mêlant interviews traditionnelles, discussions familiales et conversations informelles, Alexandre Mognol nous embarque avec lui et nous fait partager les affres de sa quête de vérité, où le doute et l’enthousiasme se mêlent étroitement.

Au terme de l’écoute, on ressent certainement un peu de frustration devant les zones d’ombres qui demeurent, mais on éprouve surtout de l’admiration et de la compassion pour Armand Vaquerin, icône si profondément humaine et attachante du rugby français.

« Le canon sur la tempe », d’Alexandre Mognol est notamment disponible sur Soundcloud, ITunes, Audible, Spotify et accessibles aux applications de podcasts.

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/armand-vaquerin-le-canon-sur-la-tempe/

Facebook comments:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>