«

»

Déc 21

Imprimer ceci Article

Adieu Flair-Play, bonjour Intercalé !

Il y a un an paraissait le premier numéro du magazine Flair-Play, auquel l’auteur de ces lignes a l’honneur de collaborer. Cette aventure assez incroyable lancée par Sophie Surrullo et Christophe Schaeffer a résisté à un certain nombre d’aléas auxquels la presse « papier » est malheureusement habituée, pour souffler la première de ses bougies. On lui souhaite d’en fêter beaucoup d’autres.

Car il y a de la place sur les linéaires pour ce magazine à la ligne éditoriale se démarquant nettement des autres périodiques consacrés au ballon ovale, avec son style bien à lui, mêlant débats d’idées pointus, interviews décalées où il n’est jamais tant question de rugby que d’humanité, pastilles culturelles et historiques jouant la concordance des temps (de jeu). Ce style a, semble-t-il, séduit non seulement les lecteurs, amoureux du ballon ovale, mais aussi la concurrence, à en juger la nouvelle mouture d’un magazine qui a fait récemment sa réapparition après plusieurs mois de silence.

Autour de Sophie Surrullo et Christophe Schaeffer, l’équipe de Flair-Play prépare déjà son prochain numéro, le 7, qui sortira début février 2018. Pourtant, ce n’est ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre magazine qui vous attendra chez tous les bons marchands de journaux (du moins ceux qui auront eu la chance d’être livrés par les excellentes et redoutablement efficaces Presstalis et NMPP).

En effet, vous ne lirez plus Flair-Play. La faute à une publication étrangère trouvant le titre originel trop proche du sien, donc susceptible de troubler son lectorat. Il faut croire que ledit lectorat est sinon aveugle, du moins affligé de troubles visuels suffisamment prononcés pour lui faire confondre un magazine de rugby avec un journal de mode. L’ironie ne pouvant malheureusement rien face aux menaces de procès, une procédure d’ailleurs trop coûteuse pour en prendre le risque, la décision a été prise de changer de nom. Et c’est donc sous le nom d’Intercalé que le magazine paraîtra désormais.

Cependant, comme l’aurait dit Lampedusa s’il avait croisé Charles Brennus, tout change mais rien ne change : Intercalé dans les lignes avec la ferme intention de continuer à les bouger longtemps encore, le (bientôt) trimestriel saura, n’en doutons pas, tracer son chemin sur les routes d’ovalie et vous offrir un regard original sur ce qui est, tous les amateurs vous le diront, bien plus qu’un sport.

Lien Permanent pour cet article : http://renvoiaux22.fr/WordPress3/adieu-flair-play-bonjour-intercale/

Facebook comments:


1 Commentaire

  1. Anonyme

    Vous vous rapprochez du Trimestriel cycliste « 200 », remarquable lui aussi, et qui tente, de son côté, de réinventer le vélo…Peut-on réinventer le Rugby? Je l’espère sincèrement;
    André Boeuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>